L’Orchidée Dendrobium : entretien et culture

Retrouvé dans les jardins mais aussi dans certains coins sauvages, l’orchidée dendrobium se démarque par des fleurs d’un blanc immaculé allant d’un violet flamboyant orné de jaune et de blanc au milieu.

Connu sous le nom de l’orchidée bambou ou dendrobium nobile, cette plante à fleurs compte plus d’un millier d’espèces. Généralement d’origine asiatique, la couleur des fleurs n’est pas fixe.

Description de la plante

L’orchidée bambou est de la famille des Orchidacées. Elle trouve son origine dans les pays asiatiques mais également en Australie, Nouvelle-Guinée, Nouvelle-Zélande, îles du Pacifique et Inde.

À la différence des autres plantes, l’orchidée dendrobium fleurit entre l’hiver et le début du printemps. C’est une plante à fleurs d’intérieur bien qu’elle trouve aussi sa place à l’extérieur sous de bonnes conditions.

L’orchidée bambou est à croissance sympodiale. A l’arrivée du printemps, cette plante forme des pseudo-bulbes longs qui ressemblent vaguement à une canne verte et charnue. Celle-ci étant dressée et pouvant atteindre facilement les 50 cm de hauteur. Les feuilles ornent le long de la canne.

Coriaces, elles ne sont pas éternelles car tombent pour se renouveler après deux ans. À la différence des autres plantes, l’orchidée bambou ne produit pas de hampe florale. La taille des fleurs convient parfaitement à la taille de la plante en général. Parfumées, elles atteignent un diamètre de 7 cm.

Les couleurs sont variables mais généralement elles vont du blanc au rose. Certaines espèces présentes des couleurs plus particulières comme le violet avec le jaune.

À la fin de la période de croissance, une fleur se démarque au sommet de la canne. Unique, cette fleur signifie que la plante doit être placée au repos, obligeant à arroser moins la plante.

Caractéristiques du dendrobium

Le dendrobium compte environ plus de 1500 espèces mais c’est le dendrobium nobile qui est le plus connu. Ce genre se distingue par son réseau de pseudo-bulbes. Chacune des tiges de la fleur ne fleurit généralement qu’une seule fois : une particularité propre à cette espèce.

Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas des espèces de terre mais des espèces aux racines aériennes. C’est-à-dire que ces plantes vivent accrochées aux autres arbres et surfaces rocheuses. Elles se nourrissent des nutriments de l’eau du ruissèlement mais aussi des débris végétaux qui s’accrochent à elles.

Malgré cette caractéristique, on peut très bien la cultiver en pot. L’orchidée dendrobium fait partie des plantes qui vivent en association avec des champignons. Ceux-ci l’aide à optimiser l’apport de nutriments tout en permettant de vivre en sol pauvre.

Entretien de l’orchidée dendrobium

  • Exposition

Même en étant une plante vivace, l’orchidée dendrobium apprécie qu’on soit tendre par rapport à ses besoins. Ainsi, la plante demande une exposition lumineuse sans pour autant faire face au soleil direct. Une raison pour laquelle elle est qualifiée de plante d’intérieur. Dans la maison, elle trouve sa place à côté d’une baie vitrée ou d’une autre ouverture.

Quand les températures nocturnes atteignent les 15°C, vous pouvez laisser l’orchidée en extérieur. Elle appréciera la fraicheur nocturne. Une fois le jour levé, surtout durant les périodes estivales, placez la plante à mi-ombre pour être à l’abri des intempéries.

En extérieur, la plante se plaira également en étant placée sous serre ou véranda. Il faut tout simplement s’assurer à ce que ceux-ci soit bien aérés et lumineux. Pour une excellente croissance, la température doit se situer entre 14 et 25 °C. A noter cependant que les besoins varient d’une espèce à une autre. Certaines ont besoin de plus de chaleur que d’autres.

  • Arrosage

Pendant le printemps et l’été, l’arrosage doit être modéré : tous les quatre jours.  Durant ces périodes, les besoins ne sont pas forts comparés aux autres plantes. En automne et hiver, réduire les fréquences. La plante ne sera arrosée que tous les 10 jours, surtout pour les espèces caduques.

Même si cette plante vient de pays à climat chaud et tempéré, cette espèce apprécie également une atmosphère humide. Il faut ainsi un taux d’humidité assez importante sans pour autant se laisser aller avec l’arrosage.

En effet, l’orchidée dendrobium demande un arrosage prudent. Pour ne pas se tromper, attendez que le substrat du pot soit complètement sec avant de procéder au prochain arrosage.

Ce n’est seulement en été qu’il faut arroser généreusement étant donné les périodes souvent caniculaires dans certaines régions. Bassinez le pot une heure puis égoutté par la suite.

Pour une bonne croissance, utilisez un engrais spécial en avril. Interrompre cet apport en aout pour favoriser la floraison. Cette plante n’aime pas particulièrement l’eau calcaire. Pour ce qui est de la mise en pot, préférez les pots étroits.

  • Taille

L’orchidée dendrobium est une plante à fleurs assez imposante. Dans de bonnes conditions, elle peut atteindre rapidement 60 cm de hauteur. La taille ne se fera que sur les cannes ridées et ayant déjà fleuri.

Ne sectionnez jamais toutes les anciennes cannes pour que les jeunes pousses puissent se développer. En effet, les anciennes cannes seront remplacées par de nouvelles. Les jeunes pousses se retrouveront ainsi sur celles-ci.

Pour la taille, n’utilisez pas n’importe quel outil. Préférez un couteau bien aiguisé. Cela permettra de faire une taille nette, n’écrasant pas la tige, risquant de la faire pourrir. Avant la taille, nettoyez bien le couteau. Un couteau sale peut laisser filtrer facilement les bactéries. Les orchidées étant très sensibles, une coupe avec un outil non désinfecté peut la tuer.

  • Rempotage

Il s’effectue en dehors de la période de floraison, tous les deux ans. A cette période, les racines commencent à sortir et sont visibles en dehors de terre. C’est l’heure de commencer le rempotage.

Prenez un pot assez grand. Pour l’ancienne plante, éliminez deux ou trois cannes les plus anciennes. Sélectionnez un substrat spécial orchidée bien humidifié. Placez la plante dans le pot de façon à ce que les nouvelles cannes aient assez de place pour bien se développer. Ajoutez par la suite le substrat en prenant soin de ne pas abimer les racines.

Culture de l’orchidée dendrobium

Avec autant de diversité, cultiver cette plante n’apparaît pas toujours évident. D’autant plus que des hybrides apparaissent sur le marché, laissant supposer d’autres manières de cultiver la plante. Ainsi, pour une culture optimale, il faut toujours connaitre l’espèce, son nom et son origine géographique.

En effet, si certains besoins sont assez communs, des détails sont à noter pour une excellente croissance de la plante. Pour ce qui est des hybrides, s’attelez aussi sur les groupes culturaux. En vente, ces groupes sont parfois spécifiés sur les pots. À noter que les hybrides sont plus facilement cultivables comparées aux espèces pures.

Parmi les types hybrides, on compte le type nobile, phalaenantes et antilope, ces trois étant les plus célèbres. Le tympe nobile se distingue à travers un label en trompette, l’antilope à travers ses deux pétales supérieurs dressés, et le phalaenantes par des fleurs sur plusieurs hampes.

Venant des climats tropicaux et tempérés chauds, l’orchidée apprécie les températures chaudes. La plante n’apprécie pas de ce fait les saisons hivernales et le gel. Pour la culture, il faut la placer sous serre chaude et lumineuse en prenant soin d’effectuer quelques bons aménagements.

En belle saison, la plante trouve aussi place en extérieur. L’orchidée dendrobium, dans le jardin, n’apprécie pas la lumière en journée. Les dendobriums apprécient les douces lumières du bon matin et du soir venu. Pour d’autres espèces, préférez une exposition directe au soleil en septembre pour une excellente floraison.

Les dendrobiums sont à cultiver dans des sols aérés. Soyez vigilant ainsi sur les mélanges vendus dans les marchés. Parfois ils sont trop décomposés et tourbeux pour les orchidées de cette espèce. Un tel mélange risque de les tuer plus rapidement. Préférez les écorces de pins et des billes d’argiles. Le but étant de laisser l’eau s’écouler tout en permettant aux racines de retenir l’humidité.

  • Terreau

Pour la composition du terreau, on doit y retrouver 60% d’écorce broyée, 20% de charbons de bois broyé et 20% de perlite. Pour ce qui est de l’engrais, faites un apport équilibré. L’apport se fera durant le développement des cannes. Cette aide permettra d’avoir des cannes plus longues et épaisses. Evitez, voire fuyez complètement, les engrais contenant de l’azote car cela favorise la prolifération des keikis.

  • Les fleurs

Faites attention avec les fleurs de l’orchidée dendrobium. Elles sont fragiles face aux maladies et attaques. Par contre, une fois le temps des floraisons terminé, les fleurs tombent d’elles-mêmes. Il ne faut donc pas paniquer car c’est tout à fait naturel. Ramassez celles qui tombent pour qu’elles ne pourrissent pas au niveau de la base de la plante. Pour l’induction florale, mettez au frais la plante pendant quelques semaines à une température située entre 10 et 15°C.

  • Les groupes culturaux

Déterminer le groupe cultural permet aussi de déterminer la bonne culture pour l’espèce choisie.

Généralement, on retrouve 5 types de groupes culturaux, ils sont répartis en fonction de la température tolérée par la plante :

– Type 1 : on y retrouve les orchidées dendrobium de type nobile. Ce sont des plantes qui apprécient les températures chaudes en été et froide en hiver. Les feuilles sont caduques et une fois en saison froide, il faut modérer les arrosages, le temps de permettre à la plante de prendre du repos.

– Type 2 : dans cette catégorie, on retrouve les espèces superbum ou speciosum. Ces espèces ont besoin de température chaude durant toute l’année. Par contre, en hiver, il faut les mettre au sec.

– Type 3 : ce sont les espèces de type antilope. Ces plantes demandent une température tempérée

– Type 4 : ce sont les plantes dites d’espèces faciles. Ces espèces demandent des températures fraiches en hiver et chaudes en été. Nul besoin de repos en saison froide mais de modérer simplement les arrosages.

– Type 5 : on y retrouve les plantes de type phalaenopsis. Ce sont les espèces qui apprécient la température chaude toute l’année. Une restriction des arrosages est à imposer lors de la période des nouvelles pousses.

Maladies et parasites des orchidées dendrobium

Les orchidées sont des plantes fragiles. Sujettes à de nombreuses maladies, il faut en prendre soin quotidiennement et effectuer de méticuleuses vérifications. Ne manquant pas d’ennemis, voici les maladies qui peuvent attaquer la plante durant l’année :

  • La pourriture grise

Causé par le champignon botrytis cinerea, la pourriture grise n’épargne pas l’orchidée dendrobium. Comme son nom l’indique, on la remarque avec la présence de taches grises sur la plante.

Les tâches attaquent principalement les feuilles et les fleurs. Ce champignon pénètre depuis les racines pour se manifester sur ces zones apparentes. Les causes de cette maladie : une température trop fraiche et un excès d’humidité.

  • L’anthracnose

Cette maladie se manifeste par des taches noires ou brunes. Les feuilles sont les zones attaquées en première. Au fil du temps, la maladie se propage sur le reste de la plante. Si la maladie arrive à toucher le pseudobulbe, la plante est condamnée. Comme la pourriture grise, cette maladie est provoquée par un excès d’humidité associé à un manque de lumière.

Une autre pourriture noire est provoquée par un autre champignon appelé phytophora. Les taches sont d’un brun-rouge pour virer entièrement au noir après quelques temps. Cette maladie commence à la base de la plante pour se propager entièrement à l’ensemble de celle-ci. Comme les autres champignons, cette maladie est provoquée par un excès d’humidité et un mauvais drainage du substrat

Pour traiter ces champignons, l’idéal est d’appliquer de la bouillie bordelaise. Exit les produits appliqués normalement sur toutes les plantes car ils contiennent du souffre, un élément non toléré par les orchidées.

  • Les maladies virales

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, l’orchidée dendrobium est aussi victime des maladies virales. Il n’existe pas une liste exhaustive des virus pouvant attaquer la plante mais le symptôme commun reste des taches claires sur le feuillage.

Pour les autres symptômes, ils varient d’un virus à un autre. Si votre orchidée est attaquée par une maladie virale, la plante est condamnée. Dans ce cas, il est conseillé de détruire complètement l’orchidée pour qu’elle n’infecte pas les autres plantes.

  • Les maladies bactériennes

Parmi les bactéries qui attaquent l’orchidée, on retrouve les pseudomonas et l’erwinia. Si votre plante est atteinte par une maladie bactérienne, ses feuilles se noircissent, d’un aspect gluant. Avec ces premiers signes, il faut réagir le plus rapidement possible.

Le traitement le plus efficace : couper les parties atteintes. Sans cette intervention, l’orchidée peut mourir en quelques jours seulement. Mais vous pouvez aussi vous tourner vers une méthode naturelle, qui semble faire effet : la cannelle. A appliquer directement sur les parties atteintes.

La meilleure alternative face aux maladies est de les prévenir. En effet, certaines d’entre elles sont difficiles à détecter. En prévention, évitez tant que possible d’exposer l’orchidée dendrobium à un excès d’humidité : aucune eau stagnante et une mauvaise ventilation. Faites également attention à la température selon l’espèce. En général, il faut éviter les températures trop chaudes et celles trop froides.

En étant dans les meilleures conditions possibles, l’orchidée dendrobium restera en bonne santé. Ce qui signifie qu’elle pourra lutter contre les maladies et parasites. Une plante mal nourrie et traités de façon inadéquate se fatigue rapidement. Résultat : ses défenses immunitaires ne seront pas assez pour se défendre contre les maladies et parasites.

Faites ainsi très attention après le rempotage de l’orchidée dendrobium. À cette période la plante est sensible. C’est pour cette raison qu’il faut attendre 3 semaines avant de reprendre les arrosages, le temps que les racines se cicatrisent complètement. Pour les autres précautions, éliminez-les parties malades, désinfectez les outils et isolez les plantes malades.

  • Les araignées rouges et les cochenilles

Ces petites bêtes sont les ennemis officiels des orchidées dendrobium. Si d’autres insectes s’attaquent à la plante, les araignées rouges et les cochenilles sont les plus tenaces. Ils attaquent seulement les fleurs. Une situation déplorable d’autant plus que ces petites bêtes sont difficiles à déloger. Comme pour les maladies, mettez la plante en quarantaine. Prenez ensuite un tissu imbibé d’alcool à 70° pour déloger les cochenilles et araignées.

  • Les autres animaux

Les animaux domestiques ne mangent pas et n’ont pas de penchants particuliers pour les orchidées dendrobium. Par contre il faut toujours faire attention. Par mégarde, les animaux domestiques peuvent renverser les pots et abimer les plantes. D’autant plus que les fleurs sont fragiles et tombent facilement.

Dans le jardin, surveillez également les nuisibles comme les rats. Parfois, par manque de nourriture, ces bêtes n’hésitent pas à manger les plantes. D’autant plus que l’orchidée bambou n’est pas du tout toxique. Avec des besoins respectés, l’orchidée dendrobium se classe parmi les plantes les plus faciles à entretenir.

Avec des fleurs qui se développent en grappes, les résultats sont époustouflants durant la période de floraison. Avec des couleurs douces, vous pouvez facilement les adopter en intérieur mais en prenant soin de les placer près des ouvertures. Votre décoration sera parfaite au printemps dans les pièces chauffées et bien éclairées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star