Le sparaxis : entretien et culture

Le Sparaxis est une plante à fleur d’un blanc éclatant qui appartient à la famille des Iridacées. Appelée également la fleur d’Arlequin, cette plante vivace trouve parfaitement sa place dans le jardin. Voici les points à connaître sur son entretien et sa culture.

La douce plante d’Afrique du Sud

Le Sparaxis est une plante originaire d’Afrique du Sud. D’ailleurs, les variétés de couleurs de ses fleurs sont assimilables à son origine. La plante d’Arlequin plaît ainsi à travers ses fleurs à la fois vives et éclatantes.

Le Sparaxis pousse durant la période hivernale humide. C’est à cette période que les pousses commencent à sortir de terre. Et c’est seulement durant la période printanière que la plante fleurie.

Une fois le printemps passé, la plante survit sous forme de bulbe et se terre dans le sol durant tout l’été. Durant la floraison, la plante fait apparaitre des fleurs blanches à six pétales, de forme et de taille égales. Parmi toutes les espèces, c’est le Sparaxis bulbifera qui est la plus cultivée, aussi bien en pot que directement en terre dans le jardin.

La couleur des fleurs est variable. Généralement blanche, elle peut être jaune, orange, rose, rouge ou violette. Quant aux feuilles, caduques, elles gardent une teinte verte pendant toute la floraison. A maturité, le Sparaxis peut atteindre 1 m de longueur et 0,20 m de largeur.

Emplacement de la plante

Bien qu’étant une plante vivace, le Sparaxis demande un sol très riche et drainé. Pour autant, il ne faut pas alourdir le sol. Les racines préfèrent un sol plus léger pour mieux respirer ainsi qu’une exposition bien ensoleillée. Si vous envisagez de planter directement la plante en terre, placez-la à l’abri d’un mur sans pour autant minimiser la lumière apportée par le soleil. 

Dans un pot, le Sparaxis apprécie la terre mélangée à du terreau, sable et de tourbe. Même si vous jugez que la plante est assez moyenne dans sa croissance, choisissez toujours un contenant volumineux. Placez ensuite le pot dans la véranda, sur une terrasse ou dans la maison à condition que l’exposition soit très lumineuse. L’apport du soleil en ce qui concerne la chaleur est très important pour le développement de la plante.

Période de plantation

L’idéal est de planter le Sparaxis au mois d’avril, mai, aout, septembre ou octobre. Pour les bulbes, préférez l’automne sous abri et en climat doux. Si vous habitez dans des régions plus fraiches, préférez le mois d’avril à mai. Si vous envisagez de démarrer des potées, il est préférable de choisir la fin de l’hiver, vers février. À noter toutefois que ces périodes de plantation ne sont pas fixes, elles varient en fonction du climat et de l’emplacement géographique.

Comment planter les bulbes de Sparaxis ?

Les bulbes sont toujours fragiles. Il faut alors bien veiller à suivre les étapes indiquées.

Si vous envisagez une plantation en pleine terre :

La plante demande une terre aérée. Prenez une bêche, faites une profondeur de 20 cm pour l’aération.

– C’est seulement après que vous creuserez un trou

– A 5 cm de profondeur, plantez les bulbes. Un bulbe pour un trou. Si vous devez en planter plusieurs, espacez-les de 10 cm chacun.

– Recouvrez ensuite de terre et arrosez dans l’immédiat sans pour autant baignez le bulbe dans une quantité trop importante d’eau.

– Comme il a été spécifié, le Sparaxis est une plante qui trouve aussi sa place dans la maison. Idéalement, on la met ainsi dans des pots assez grands. Il faut tout simplement veiller à ce que le pot jouisse d’un merveilleux emplacement ensoleillé.

Pour une plantation en pot, la plante demandera toujours une terre bien drainée. Pour un système de drainage efficace, installez au fond du pot des billes d’argiles, des graviers ou d’autres éléments aidant au drainage. Il faut que la propriété drainante soit efficace sur le long terme.

– Faites une couche moyennement épaisse. Pour que le système de drainage fonctionne et que le trou d’évacuation ne soit pas bouché, ajoutez en dessous de la couche un morceau de géotextile. Notez que la propriété drainante de votre mélange contribue à la bonne santé de la plante. Le Sparaxis n’apprécie pas un environnement trop humide.

Vous pouvez ensuite ajouter de la terre mélangée à de la tourbe et du terreau. Ajoutez une couche de sable sous le bulbe. Le sable étant moins dur, il permettra un enracinement plus facile. Contrairement à une culture en terre, vous pouvez mettre dans un seul grand pot jusqu’à une dizaine de bulbes.

– S’il dispose de bonnes conditions, le Sparaxis pousse assez rapidement comparé aux autres plantes à fleurs. Une fois la floraison venue, le Sparaxis offre un spectacle magnifique. Les pétales ne se déploient qu’au contact du soleil et se referment une fois le soir venu. C’est aussi une raison pour laquelle il faut toujours une bonne exposition pour cette plante.

Entretenir le Sparaxis

Étant une plante vivace, le Sparaxis ne demande pas beaucoup de soins. Avec le temps, il faudra toutefois penser à le désherber quand il le faut. Si les feuilles commencent à faner, attendez la fin du processus de fanaison avant de les arracher totalement.

Contrairement à ce que l’on pense, les feuilles en stade de fanaison tiennent toujours des rôles importants auprès des bulbes pour la saison prochaine. Le feuillage apporte des réserves importantes afin que le bulbe ne meure pas.

En hiver, pensez à pailler les pieds de la plante. Toujours à cette période, les bulbes perdent leur feuillage caduc. Sans feuillage, impossible ainsi de repérer les bulbes. Étiquetez l’emplacement pour ne pas les perdre de vue ou les abimer par un coup de bêche ou un retournement de terre par erreur.

Au commencement et à la fin de l’hiver, le froid étant plus doux, coupez le feuillage et paillez le pied. Durant la période hivernale rigoureuse, protégez les plantes car elles ne supportent pas une température en dessous de 5°C.

Comme la plupart des plantes, le Sparaxis est fragile au début de la végétation. Les jeunes pousses peuvent mourir facilement. Les nuisibles les plus redoutables sont les limaces. Celles-ci sont particulièrement voraces et les pousses pourraient ne pas survivre.

Pour aider la pousse à tenir, ajoutez un apport d’engrais à contenant phosphorique plus ou moins élevé. En ce qui concerne l’arrosage, un rythme régulier et abondant est conseillé durant la floraison et la végétation.

Pour la fréquence de l’arrosage en général, arrosez souvent surtout au début de la croissance. Assurez-vous toutefois que la terre soit bien drainée pour ne pas retenir l’eau trop longtemps. Préférez le matin ou le soir venu pour arroser la plante.

Ne procéder pas à un arrosage en plein milieu de la journée. Si vous engorgez trop la plante, la racine sera gorgée d’eau via la stagnation. Résultat : la plante devient une cible facile des maladies fongiques.

Multiplication du Sparaxis

Le Sparaxis bulbifera est l’espèce la plus répandue dans les jardins. Pour la multiplication, repérez les bulbilles. Contrairement aux bulbilles des autres plantes, celles du Sparaxis bulbifera poussent sur la tige de la plante.

Attendez que la plante soit complètement fanée pour récupérer avec précaution les bulbilles. Plantez-les par la suite dans des pots comme si vous plantez un bulbe. Il faudra attendre une année pour les déplacer en terre. Soyez patient pour les premières pousses.

Si vous envisagez de multiplier un Sparaxis grandiflora, vous pouvez optez pour le semis, la séparation ou la division :

Pour le semis, semez les graines dans des pots entreposés dans un lieu froid pendant l’hiver. Au printemps, avec les premières pousses, repiquez dans des pots. Un pot pour une plante.

Pour la division, effectuez le processus tous les 3 ans

Pour la séparation, attendez la fin de l’été. Les bulbilles seront attachées aux bulbes. Faites attention à l’extraction des bulbilles pour ne pas abimer les bulbes. Replantez par la suite les bulbilles dans des pots à part, recouvrez de terre puis arrosez.

Soins pour la période hivernale

Même étant vivace, le Sparaxis demande des soins particuliers durant l’hiver. Avec le froid qui frappe, il ne faut pas oublier d’arroser la plante de façon régulière. Veillez également à ameublir le sol et à le désherber pour que la plante rester en bonne santé.

Si des signes de fanaison apparaissent, ne coupez pas si le processus n’est pas à son terme. Une fois complètement fanées, vous pourrez enlever les feuilles et les fleurs.

Soyez particulièrement vigilant durant cette période. Inspectez, si possible, tous les jours la plante pour saisir les spécimens séchés et pourris. Dans les régions sans périodes de gel, cultivez le Sparaxis dans une culture durable sans pour autant creuser les tubercules du sol.

Les maladies du Sparaxis

Généralement, le Sparaxis est une plante résistante. Pour autant, elle n’est pas invulnérable si les soins appropriés ne sont pas respectés. Un des ennemis de la plante est l’engorgement du sol.

Parfois, nous arrosons abondamment sans que le sol soit bien drainé. Les racines de la plante mais aussi les bulbes stagnent ainsi dans l’humidité, causant la pourriture de la plante et entrainant sa mort en quelques jours seulement.

Des feuilles ternes devraient aussi vous alerter. En effet, les feuilles ternes ne sont pas forcément des feuilles fanées. En observant la couleur, une nette différence est constatable. Dans ce genre de cas, il se peut que la plante manque de fer.

Cette maladie est appelée la chlorose et peut être éliminée en introduisant dans le sol une solution contenant du chlore. Outre cette maladie, il faut faire aussi attention avec le froid et le manque de soleil. Face à une forte exposition au froid et un manque de la chaleur du soleil, le Sparaxis peut mourir rapidement.

Les bulbes du Sparaxis

Après la période de floraison, les bulbes reprennent une forme différente et généralement perdent de leur splendeur. Mais même si son aspect hideux repousse parfois, il ne faut jamais laisser le bulbe de côté. Il faut ainsi être au fait de certains points et précautions pour ne pas tuer votre bulbe.

  • L’arrachage du bulbe

Cette étape ne s’effectue pas quand bon vous semble. Le bulbe est un organe de stockage du Sparaxis. On y retrouve tous les nutriments nécessaires pour la plante pour le prochain démarrage de la végétation. C’est aussi le corps même du bulbe et de sa constitution qui aide durant la phase de dormance pour que la plante ne meure pas.

Ainsi, pour les feuillages, ne les arrachez pas tant qu’ils ne sont pas complètement jaunis au risque de priver au bulbe de ses nutriments de base. C’est seulement une fois toute la plante sèche ou morte que vous pouvez commencer à arracher les bulbes. C’est alors l’état de la plante qui dictera la période d’arrachage du bulbe.

  • Procédure d’arrachage

Prenez une fourche de bêche et prélevez d’abord les touffes des bulbes. Veillez à enfoncer la fourche en périphérie de la plante pour ne pas abimer directement le bulbe. Avec un mouvement de levier, retirez les touffes du sol et laissez-les sécher au soleil et à l’air libre toute la journée.

C’est seulement après que vous vous débarrasserez des racines et du feuillage. Avec une brosse à dent de préférence, brossez délicatement les bulbes pour enlever la terre. Brûlez les bulbes malades tachés et abimés car ils ne risquent plus de fleurir ou peuvent pourrir rapidement si vous décidez de les enterrer quand même.

Si vous voulez les stocker, mettez les bulbes sains dans des caissettes sur un journal. Préférez un local sombre, frais, ventilé et loin du gel. Ces conditions sont importantes pour que les bulbes ne pourrissent pas. Inutile de faire un grand aménagement, un petit coin dans votre garage ou de votre cave peut faire l’affaire. Faites en même temps attention à la présence de rongeurs.

  • Les signes de réveil

Le Sparaxis fait partie des plantes avec des phases de dormance. Le réveil de la plante sera alors conditionné par la hausse de la température et la durée du jour. Si vous êtes un amateur dans le domaine, pour savoir si votre Sparaxis n’est pas mort, les signes de réveil sont caractérisés par le gonflement des bourgeons et la première apparition de jeunes feuilles.

Attention toutefois car parfois le Sparaxis met du temps à sortir de sa période de dormance. Si votre plante ne commence pas à pousser après un certain temps, il se peut que le bulbe soit complètement mort. N’hésitez pas à déterrer le bulbe pour voir son état de près. S’il est pourri ou malade, ne le conservez pas car il risque de tuer les autres plantes présentes.

Les signes que la plante est morte peuvent être les suivant : aucune présence de bourgeons et les bois sont cassants et noirs lorsque la plante a atteint une certaine hauteur. Si vous êtes perplexes, grattez la surface de l’écorce avec votre ongle. S’il est vert, votre Sparaxis est vivant. Dans le cas contraire considérez déjà votre plante comme morte.

  • Si aucun signe de reprise

Si votre Sparaxis ne montre aucun signe de reprise alors que la plante est vivante, ôter le paillage pour que la terre se réchauffe. Cela va stimuler la croissance de la plante. Arrosez également avec parcimonie et apportez de l’engrais en plus.

  • Les espèces à adopter dans son jardin

Le Sparaxis est une plante magnifique et appréciée pour sa beauté.

Dans la liste des espèces à planter dans son jardin, vous pouvez adopter les variétés suivantes :

Le Sparaxis superba : c’est une plante assez petite parmi les espèces. Elle atteint les 30 cm de hauteur à maturité. Les fleurs présentent des pétales en pointes au nombre de 5 à 7. Les couleurs varient du jaune à l’orange ou encore peuvent arborer le violet avec un milieu jaune ou noir.

L’élégant : cette fleur est aussi très appréciée dans le jardin. C’est une variété de Grandiflora et reste très imposante une fois la maturité atteinte. Ses fleurs sont d’un violet très foncé et sont très parfumées une fois la floraison venue. La beauté des fleurs est aussi caractérisée par la présence d’étamines blanches au milieu.

Le seigneur du feu : cette espèce au nom atypique présente des fleurs d’un rouge vif d’où son nom original.

Le Sparaxis tricolor : à adopter dans son jardin si vous souhaiter disposer d’une fleur imposante. Les fleurs sont bicolores et les feuilles sont xiphoïdes.

Le Sparaxis gracieux : contrairement à ces cousines, cette espèce est dite naine car ne mesurant seulement que 15 cm de hauteur à maturité. Elle trouve aussi sa place dans les terrasses et vérandas pour une décoration à la fois discrète mais ne passant pas inaperçue.

Les soins à apporter et la culture sont tous les mêmes pour toutes les espèces de Sparaxis. Il faut toutefois faire attention au climat de la région. Si ces fleurs apprécient surtout les climats doux elles s’adapteront à l’hiver mais sous condition et en faisant en sorte de bien les entretenir surtout durant toute la phase d’endormissement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star