Comment fabriquer un brasero soi-même ?

Un braséro est à la fois un système de chauffage et de cuisson utilisé à l’extérieur de son chez-soi, autrement dit sur la terrasse ou un jardin.

Offrant l’ambiance similaire à un feu de camp, cet appareil peut non seulement s’acheter dans n’importe quel point de vente mais aussi être confectionné par soi-même.

Pour mettre leurs talents en pratique, de nombreux consommateurs décident de façonner ce dispositif à brasier de leurs propres mains et souhaitent quelques compléments d’informations en guise d’aide. De ce fait comment fabriquer un brasero soi-même ?

Choisir un brasero selon son usage

Avant de songer à fabriquer un brasero de vos propres doigts, songez à quelle tâche cet appareil va servir :

  • Barbecue

Si le dispositif à brasier va servir à griller quelques mets, l’idéal serait de miser sur des braséros au feu de bois.

Comme son nom l’indique, ce sont des variétés de dispositif à brasier fournissant le crépitement du bois, la véritable chaleur et la vraie fumée tout en maintenant les flammes complètement confinées.

En guise de modèle, vous pouvez choisir le grill à bois qui est souvent proposé pour ce type d’opération. Cette variante est munie d’une grille qui assure la cuisson des plats. Elle est d’ailleurs appelée  « le brasero 2 en 1 » du fait qu’elle sert à se chauffer et à cuire des mets en même temps.

Pour obtenir de belles flammes et accélérer la grillade, vous pouvez aussi opter pour la variété de brasero à base de pierre ou de brique.

L’avantage avec cette variante, c’est qu’elle nécessite très peu de bois pour créer un brasierEn outre, elle peut être implantée dans un endroit plus ou moins humide et à ciel ouvert, contrairement à la variété grill à bois.

Lors de la création, il faut s’assurer que la taille du braséro soit adaptée à la dimension de l’espace d’implantation ainsi qu’à la quantité maximum de nourriture cuite.

En outre, n’hésitez pas à déposer une petite quantité de sable au fond du dispositif avant d’allumer le brasier. Cela aide à absorber rapidement les graisses présentes dans les aliments.

  • Chauffage d’appoint

Comme son nom l’indique, ce système est destiné uniquement au chauffage. Bien que de nombreuses variétés soient proposées pour créer de belles flammes et apporter une chaleur optimale comme les braséros en propane ou bien les braséros à gaz naturel, nous vous recommandons les modèles traditionnels faits de brique ou de pierre.

Si vous souhaitez vous procurer un dispositif à brasier fait maison, ces variétés sont en effet les plus praticables.

De même, ils fournissent d’excellents conforts thermiques et n’émettent pas trop de résidus toxiques. Si vos moyens vous le permettent, vous pouvez aussi façonner des braséros en forme de trépieds et à partir des métaux comme dans l’ancien temps, cependant vous devez utiliser du faux-bois pour créer de la braise.

Rassembler les matériaux indispensables à la réalisation d’un brasero

  • La fonte

La fonte offre une grande inertie thermique. En effet, elle stocke la chaleur au dernier volume et l‘évacue pendant plusieurs heures même après l’extinction du brasier du braséro.

Ce matériau est très approprié aux endroits frais et nécessitant un peu de chaleur. Il convient aussi pour les lieux sombres et peu éclairés du fait qu’il intensifie le feu émanant du braséro.

  • L’argile et la terre cuite

A l’instar de la fonte, ces matériaux attisent le brasier émanant du braséro. Elles propagent une chaleur homogène sur plusieurs mètres. Dotés d’inertie thermique optimale, ces deux éléments sont aussi résistants aux froids et conviennent aux endroits très frais.

  • La brique réfractaire et la pierre

Matériaux résistants, robustes et durables par excellence, la pierre et la brique réfractaire donnent au braséro un aspect authentique. Dans ce sens, il embellira davantage votre jardin ou votre terrasse.

A l’égal des matériaux énoncés précédemment, ces éléments accroissent le feu allumé et accumule la chaleur tout au long de la combustion. Une fois le brasier éteint, ce matériau dégage la chaleur et la vapeur qu’il a stockée. 

  • Le béton

Ce matériau robuste permet au braséro de rester exposé dehors. De nature résistant, cet élément maintient assez longtemps la combustion dans le braséro ainsi que la chaleur qu’il émane. Après l’extinction du feu, ce matériau permet au dispositif de continuer à dégager de la chaleur.

Réunir les accessoires nécessaires pour la confection de brasero

  • La plancha amovible

Cet élément est exclusivement réservé au domaine de la grillade. A l’instar du sable, il absorbe facilement les graisses présentes dans les aliments à griller en facilitant la cuisson et en rendant les nourritures plus croquantes.

  • La grille de cuisson

C’est une raclette qu’on pose sur le braséro et sur laquelle on éparpille les aliments à cuire. Il absorbe la chaleur des braises contenues dans le braséro pour ensuite l’éparpiller sur les aliments et faciliter la cuisson.

  • Le tisonnier

Le tisonnier est une longue tige qu’on utilise pour agiter ou remuer la braise dans le braséro. Cette action aide à intensifier les flammes et à attiser le brasier. Dans le cadre d’une grillade, on fait appel à ce procédé pour accélérer la cuisson des plats.

  • Le pare-étincelles

Cet objet est conçu pour l’utilisateur du braséro. Il permet de se protéger contre les rejets de feu ou de résidus au moment où le brasier devient intense. Dans ce contexte, il évite les brûlures accidentelles surtout lors d’une séance de barbecue. Dans le jargon de la maçonnerie, l’usage du pare-étincelles est considéré comme une sécurité anti-incendie.

  • Le couvercle

Cet élément préserve avant tout le braséro et l’évite de s’atrophier en cas d’inutilisation. Par ailleurs, il protège le dispositif en cas d’intempéries comme les averses abondantes.

  • Le bois

Le bois est un combustible permettant d’alimenter le brasier ainsi que le braséro. De par sa composition, il peut être facilement consumé et rends la combustion très ardente au fil de son altération par les flammes.

Dans le cadre d’une confection de braséro artisanale, c’est le meilleur combustible à choisir du fait qu’il soit économique et facile à utiliser. Ce combustible peut être utilisé partout, même dans les endroits humides à condition de le faire sécher à l’abri.

  • Le charbon de bois

Le charbon de bois est le combustible parfait pour griller des aliments sur le brasero. Contrairement au bois, ce combustible se consume moins vite mais chauffe plus longtemps. Toutefois, il est plus difficile à allumer que le bois.

De même qu’il génère rapidement des cendres qui peuvent altérer le goût des aliments cuits. Si vous optez pour ce type de combustible, vous devez donc faire preuve de beaucoup de patience lors de l’allumage.

Entamer la construction de brasero

Si vous souhaitez construire un braséro parfait, vous devez d’ores et déjà choisir l’emplacement idéal. Au cas où vous avez opté pour un jardin, assurez-vous qu’il y’ait le moins de plantes et d’objets inflammables autour.

En outre, assurez-vous que l’espace soit assez vaste pour permettre de circuler lors d’une partie de barbecue. Dans ce cas, vous devez penser aux gens qui vont se regrouper autour du feu.

Pour leur sécurité, essayez de laisser un espace de deux mètres entre eux et le feu. Par ailleurs, songez également  au sens du vent dans votre jardin et à la façon dont il va souffler la fumée produite par le feu.

Ainsi, creusez un trou de 45 cm à 50 m de profondeur et de 1,5 m à 2m de large. Ensuite, essayez de comprimer le fond le maximum possible. Utilisez des objets lourds pour aplatir le fond si c’est nécessaire.

Une fois avoir creusé la fosse et écrasé son fond, vous devez installer des briques tout autour. Pour ce faire, procurez-vous des briques conçues spécialement pour le feu.

Ces matériaux doivent en effet être en mesure de supporter l’embrasement des flammes lorsque le brasier s’intensifie.

Faites en sorte d’avoir la quantité suffisante de briques pour pouvoir dessiner un cercle tout autour du trou que vous avez creusé antérieurement.

Descendez ensuite dans la fosse et formez un cercle à l’intérieur en posant les briques sur les côtés et en les alignant les unes à la suite des autres.

Ceci fait, vous devez rendre le cercle plus solide en ajoutant du béton ou de l’argile. Ces matériaux ont pour rôle de souder les briques les unes aux autres et de former un cercle résistant.

Prenez une pause bien méritée afin de laisser le mélange séché pendant quelques heures avant de reprendre le travail.

Après l’assèchement, remplissez les bords extérieurs de terre. Assurez-vous de bien remplir jusqu’au bord supérieur des briques. Cela a pour but de solidifier davantage le braséro en cours.

Une fois que vous avez bien encombré la structure externe du braséro, remplissez ensuite le centre en y versant une couche de galets de rivière. Puis, laissez encore sécher. Prenez des galets ou des pierres de jardin et utilisez-en pour former un anneau autour du braséro.

Allumez ensuite un feu et faites attention à ce que les flammes ne débordent pas et touchent le gazon.

Jouer avec la décoration

Une fois que vous avez mis en place le braséro de vos rêves, il est temps de passer à l’étape suivante qui est la création de décor afin de garantir l’ambiance que vous désirez.

Si vous aspirez à l’ambiance et l’expérience du feu de camp, entourez le foyer avec de grosses pierres posées de façon décontractées et des piles de bois de chauffage. Ensuite, ajoutez des chaises rustiques tout autour pour vous asseoir.

En revanche, si vous aimez les retrouvailles nocturnes tout en dégustant des guimauves grillées, optez pour un décor minimaliste avec un espace en contrebas recouvert de gravier pour le braséro. Ajoutez quelques bancs en bois encastrés et surélevés.

Toutefois, si vous êtes plus à l’aise avec le style moderne, utilisez de gros blocs de calcaire pour entourer le monticule de gravier qui constitue le centre du braséro. Ajoutez quelques meubles d’extérieur modernes pour achever la décoration.

Tenir compte des mesures de sécurité lors de l’utilisation du brasero

Même s’il a été confectionné chez-soi, un braséro reste un dispositif délicat, voire dangereux.  Dans ce cas, il est indispensable d’observer les mesures de sécurité qui le régissent afin d’éviter d’éventuels risques d’accidents. 

  • Avant l’utilisation

En guise de prévention, n’oubliez jamais de vous munir d’un extincteur, peu importe qu’il s’agisse d’une simple séance de chauffage ou de partie de barbecue.

Une telle précaution est indispensable au cas où le contrôle du feu vous échapperait. De plus des gants vous seront un accessoire très utile.

Vous en aurez besoin au moment d’attiser la braise avec le tisonnier. En outre, assurez-vous d’avoir un trousseau de secours dans les alentours en cas de brûlures dues au brasier émanant du braséro.

Concernant, le brasero barbecue lui-même, et avant utilisation, il est conseillé de mettre quelques centimètres de sable au fond pour l’absorption des graisses de cuisson. Gardez-vous de laisser traîner des objets toxiques et inflammables autour du dispositif à brasier.

Si vous êtes en compagnie d’enfants, ne les laissez pas sans surveillance. Surtout, lorsque vous organisez une partie de barbecue. Tenez-les loin du braséro.

Toutefois, si vous vous sentez en danger dans l’utilisation du braséro, n’hésitez-pas à demander conseil à un connaisseur de votre entourage ou même à un professionnel

  • Pendant l’utilisation

Au moment de son utilisation, assurez-vous que tout soit en ordre autour du braséro. Ne laissez aucun objet traîner pour éviter les gênes et entraves que cela provoquera. Éloignez aussi les substances toxiques ou inflammables du dispositif.

Ensuite, allumez le feu avec parcimonie. Restez vigilant et concentré afin que vous ne commettiez pas de maladresse.

Pour davantage de sécurité, n’utilisez que le bois, les charbons et l’allumette ou un briquet pour faire un feu. Afin d’attiser les flammes, gardez-vous d’utiliser des produits comme l’alcool ou l’essence, mais plutôt des produits naturels et, si besoin avec des zips en paraffine.

Ensuite, garnissez le foyer du Brasero, en commençant par du papier, des brindilles ou sarments de vigne. Si possible, faites appel à des petits bois pour finir par du charbon de bois. À noter qu’on peut utiliser du charbon, mais ce dernier ne donnera jamais les mêmes résultats que le charbon de bois.

Qu’il s’agisse d’une séance de chauffage ou d’une partie de barbecue, n’empilez jamais le bois trop haut afin d’éviter la propagation de la braise. En effet, plus la quantité de bois est importante, plus grand est le risque d’intensification de la combustion. Ce qui peut conduire à un débordement de flammes et donc à une incendie.

Pour votre sécurité et celle de vos convives, veuillez toujours utiliser des grilles même pendant les moments de chauffage. Ces accessoires vous protègent à la fois du vent et empêchent les braises de s’échapper.

Cependant, évitez d’utiliser le brasero lorsqu’il y a beaucoup de vent, en particulier si le carburant est fait de bois.

  • Après l’utilisation

Une fois que vous avez fini d’utiliser le braséro, assurez-vous d’éteindre complètement le feu. Lors de l’opération, veillez à ce que les enfants, les animaux ou bien les personnes fragiles se tiennent loin du dispositif.

Pour permettre au feu de s’éteindre petit à petit, aspergez-le avec des quantités minimes d’eau. Ensuite, laissez-le s’éteindre de lui-même. Ainsi, évitez de verser une rasade d’eau sur la braise car cela peut facilement détériorer les structures externes du braséro.

De même, la fumée énorme engendrée par l’extinction de feu par une grande quantité d’eau rejette des résidus nocifs.

En outre, assurez-vous que les braises soient bien éteintes et ne donnent aucun signe de combustion avant d’être éjectées du centre du braséro.  Couvrez ensuite l’entrée du braséro avec un couvercle après avoir éteint le feu complétement.

Par ailleurs, il est fondamental de protéger votre brasero des intempéries surtout lors de la période hivernale. La neige et le froid glacial endommagent les couches internes et externes du braséro et provoquent rapidement une prolifération de moisissure. Pour ce faire, veillez à ce que le dispositif soit toujours couvert.

Les charbons et le bois qui seront utilisés plus tard ne doivent pas être entreposés immédiatement dans des sacs. Si c’est nécessaire, mettez-les plutôt dans un seau à cendres métalliques.

Pour entretenir votre dispositif à brasier, vous pouvez le nettoyer régulièrement avec du chiffon et un tissu assez humide. Gardez-vous d’appliquer un quelconque nettoyant ou solvant au moment d’astiquer le braséro.

Utilisez plutôt du savon noir étant donné que ce dernier est destiné spécialement au lavage de cheminées, fours et braséros. Son action permet d’enlever les souillures de fond en comble en un temps record.

Toutefois, les produits abrasifs sont fortement déconseillés sur l’acier et la fonte. De par leurs compositions, ces matériaux se rouillent rapidement au contact de solvants agressifs comme les abrasifs.

Afin de prendre davantage soin du brasero, il est indispensable de le débarrasser régulièrement de ses cendres et de le nettoyer en grattant son fond à l’aide d’une bonne brosse.

De cette manière, il est plus facile de décoller tous les résidus. Pour ce qui est des braséros à bois en particulier, il est nécessaire de tapisser le fond de la cuve avec une fine couche de sable, ainsi les bribes de graisses pourront facilement disparaître.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star