Quels sont les palmiers résistants au froid ?

Le palmier dans la décoration à l’extérieur de votre maison : c’est une bonne idée ! Elle ne séduit pas seulement les grands hôtels. Cest une manière dapporter une touche exotique sympathique à votre aménagement.

Contrairement aux idées reçues, c’est une plante qui s’entretient facilement. Raison pour laquelle dailleurs, elle est très présente désormais en France.

Attention toutefois, il ne faut pas choisir nimporte quelle variété pour habiller votre extérieur comme il se doit.

Avec les conditions climatiques en France, on vous recommande davantage les variétés résistantes au froid pour éviter justement de perdre votre palmier à chaque fin d’année. Quelles sont-elles ? Le point.

Le trachycarpus fortunei ou le palmier de chanvre

Aussi connut sous le nom de « palmier de chanvre », le trachicarpus Fortunaei est lune des tendances actuelles de laménagement dintérieur.

C’est une variété qui peut résister à une température extrême allant jusqu’à -20°C. De plus, elle est imposante et esthétique. De quoi donner du volume et de la structure dans votre intérieur. Il faut savoir qu’à maturité, ce palmier peut atteindre les 2m de hauteur environ.

C’est une excellente alternative pour créer un massif ou simplement pour aménager un balcon ou une terrasse. Il se plante aussi bien au sol que dans un pot. Dans les deux cas, préférez un emplacement au soleil ou à mi-ombre de préférence pour lui assurer un parfait développement.

En plus de donner du volume à votre extérieur, cette plante vous propose aussi des fleurs entre mai et juin. De quoi vous aider à parfaire et à apporter un peu plus d’originalité à votre jardin.

Le trachycarpus wagnerianus : un palmier miniature pour les petits jardins

Vous n’avez pas énormément d’espace disponible dans votre espace extérieur ? Vous avez tout de même envie d’une décoration tendance et exotique ? Optez pour le trachucarpus wagnerianus.

C’est une variété résistante au froid qui peut survivre à une température de -18°C. À limage de son homologue précédent, il peut se planter en pot pour vous permettre de limiter votre balcon ou directement au sol.

Originaire du Japon, cette variété est un palmier miniature. Alors que les autres peuvent aller jusqu’à 2 m de hauteur, voire un peu plus, il ne dépasse généralement pas le mètre, même à maturité. C’est d’ailleurs ce qui fait toute son originalité.

Physiquement, cette variété se caractérise par son feuillage rigide et vert foncé exceptionnel. Il est plus imposant et plus large, aussi bien au niveau du tronc que de son feuillage. C’est un parfait accessoire pour votre jardin lui apportant une certaine originalité et un look unique en son genre.

Le chamaerops humilis : le palmier idéal pour ceux qui n’ont pas la main verte

Vous n’avez pas spécialement la main verte ? Optez pour le chamaerops humilis. Cest une variété qui ne nécessite pas énormément dentretien et qui résiste non seulement au froid, mais également à la sècheresse.

Idéal comme massif quand vous le plantez directement au sol ou comme élément de décoration de balcon ou de terrasse quand vous le mettez en pot : c’est un palmier qui s’adapte à tous les besoins et à toutes les demandes.

Pour avoir cette espèce de palmier chez vous, préférez commencer la plantation au printemps ou à lautomne.

Vous augmentez ainsi vos chances d’obtenir un beau palmier. Pour que votre plante arrive parfaitement à maturité, on vous recommande un emplacement bien exposé au soleil et protégé du vent.

Attention, cest aussi une variété de palmier qui napprécie pas tellement leau, malgré quil soit nécessaire de temps à autre de larroser. Pour éviter l’apparition des maladies, pensez à bien drainer le sol avant la plantation.

Le Chamaerops humilis est une variété de palmier qui résiste très bien aux températures pendant la saison froide. À planter sur le sol, il peut résister à une température de -12°C. En pot, sa résistance peut aller jusqu’à -8°C. 

Le washingtonia filifera ou le palmier à jupon

Très prisé dans les hôtels de luxe pour apporter une touche exotique à l’aménagement, le washington filifera est aussi une autre espèce de palmier que vous pouvez inviter chez vous simplement.

Imposant avec leur long tronc et leur feuillage tout en hauteur, ils peuvent atteindre les 10m environ. À cause de sa forme, on le connait aussi sous le nom de « palmier à jupon ».

Comme les autres variétés de palmier, celle-ci a besoin d’une bonne exposition au soleil pour bien se développer. Vous devez toujours penser à bien drainer le sol. Préférez les pots avec un trou au fond ou les systèmes de drainage avec un caillou dans le fond du sol pour les plantations en terre.

Le washingtonia robusta ou le palmier du Mexique

Le washingtonia robusta quant à lui est une version mexicaine du filifera. Le style est donc plus ou moins le même, à la seule différence que ce palmier est plus petit et beaucoup plus large. Il sert généralement de massif dans les décorations dextérieur.

La plantation de cette variété est à la portée de tout le monde. Pour augmenter vos chances de réussite, pensez à commencer votre plantation en automne.

Cela vous permet de mieux le protéger en hiver. Certes, c’est un palmier qui peut résister à une température de -6°C mais encore faut-il qu’il soit parfaitement enraciné dans le sol pour ce faire.

Pour votre plantation, il est également préférable d’utiliser un compost spécial que vous pouvez acheter simplement auprès des professionnels. Pensez à en rajouter fréquemment et à rafraichir votre sol également. Cela aide au bon développement de votre palmier.

Pour autant, comme pour les autres variétés de palmier, ce dernier n’aime pas les excédents d’eau. Afin de le protéger des maladies, vous devez donc faire toujours attention au drainage du sol.

Le phoenix canariensis ou le palier des Canaries

Vous habitez dans une région où les hivers sont particulièrement froids ? On vous conseille le Phoenix Canariensis. Cest lune des rares variétés qui peuvent résister à  une température de -5°C.

Malgré que son nom scientifique soit moins connu, ce palmier est très prisé dans l’aménagement de jardin. Peut-être que vous le connaissez davantage sous son nom commun : le palier des Canaries.

Cest une plante avec le tronc large et les feuillages en forme de cloche. Si vous avez envie d’une touche exotique dans votre extérieur, c’est une alternative à ne pas minimiser.

Elle est proposée en pot auprès des jardiniers professionnels que vous pouvez utiliser comme tel ou planter au sol pour en faire un massif. Tout dépend de l’organisation de votre jardin et également de la surface disponible.

Choisissez bien lendroit où vous allez mettre votre palmier. C’est une question d’esthétique et également de santé. De l’emplacement dépend le parfait développement de votre palmier.

Pour information, ce palmier a besoin dun sol parfaitement drainé et dune parfaite exposition au soleil comme ses homologues. Utilisez de préférence un substrat spécifique afin de travailler le sol de votre palmier.

L’entretien est assez simple pour cette variété. Pendant les beaux jours, elle a besoin de deux séances darrosage par semaine. Pour lui permettre de résister à une basse température, réduisez l’apport en eau en hiver.

Pour une question de style et surtout afin de donner davantage de vigueur à votre plante, le phoenix canariensis a besoin de plusieurs tailles au fil des saisons. Le principe est simple : enlever les feuillages qui jaunissent.

Le phoenix roebelenii : un petit palmier pour votre jardin et votre intérieur

Détrompez-vous ! le palmier ne s’invite plus seulement dans votre aménagement d’extérieur. Avec le Phoenix roebelinii, vous pouvez avoir des variantes résistantes au froid dans votre intérieur. C’est d’ailleurs une espèce très robuste. Ce palmier peut résister à une température de -5°C maximum.

Dans le langage courant, le Phoenix Roebelenii est connu sous d’autres noms : « le faux dattier », « le dattier nain » ou encore le « dattier du Mékong ». Dans le fond, on décrit toujours la même plante.

C’est un palmier avec des feuillages rigides, volumineux et un tronc plus ou moins fin qui se plante aussi bien directement au sol que dans un pot.

La plantation de ce type de palmier est à la portée de tout le monde. Il suffit de choisir le bon type de terreau afin de lui assurer profiter de tous les apports nécessaires à son bon développement.

Le Phoenix Robelinii nécessite un sol neutre ou légèrement bruyère, et bien évidemment, parfaitement drainé. Vous pouvez utiliser un compost ou un substrat  proposé à quelques dizaines d’euros auprès des professionnels.

Bien évidemment, ce palmier est résistant au froid, mais il n’en demeure pas moins que vous devez en prendre soin. Vous devez certes arroser, mais pas autant que le reste de l’année. L’objectif étant simplement de rafraichir le sol.

Le sabal minor : un palmier nain pour une meilleure harmonie en extérieure

On peut également vous proposer une autre variété de palmier nain pour vous permettre d’harmoniser comme il se doit votre extérieur. On parle du Sabal Minor.

Cette variété se caractérise notamment par ses feuillages rigides, en forme d’éventail et par sa petite taille qui permet davoir du volume simplement dans votre jardin.

Sans compter que c’est une variété à feuillage persistant qui vous permet d’avoir un maximum de verdure dans votre jardin toute l’année. Généralement utilisé comme massif, cest une variété très tendance depuis quelques années.

Le Sabal Minor est apprécié pour sa beauté, son originalité et en plus, il est facile à entretenir. Cest un élément idéal en extérieur dans la mesure où il est capable de résister à une température de -18°C.

Attention, il y a tout de même quelques conditions à respecter pour réussir la plantation de ce palmier. Vous devez choisir un emplacement mi-ombragé. Il n’apprécie pas les lumières directes du soleil.

De même, ses feuillages sont rigides mais ils ne peuvent pas résister à un fort vent. C’est une norme de plantation à prendre en compte.

Malgré sa petite taille, on recommande rarement la plantation du sabal minor en pot. Il nécessite un rempotage fréquent,  que ce soit dans des jardinières ou dans des pots de très grandes tailles.

De toute manière, comme c’est une variante qui résiste aisément au froid, le mettre directement au sol est une bien meilleure idée pour l’aménagement d’extérieur. Dans les deux cas, vous avez besoin d’un sol nature, légèrement humifère et frais. Le drainage est toujours aussi important afin de prévenir les maladies.

Le rhapidophyllum Hystrix ou le palmier porc-épic

Son nom commun explique davantage la forme du rhapidophyllum Hystrix. Aussi connu sous l’intitulé palmier porc-épic, c’est une variété avec des feuillages en forme d’aiguilles.

Contrairement aux autres variétés, cette dernière est plus en désordre et plus volumineuse. C’est ce qui lui donne un certain charme et qui apporterait de la valeur ajoutée à votre espace extérieur.

Il fait partie en tous les cas des espèces de palmier qui résistent au froid. Cette fois, on parle dune capacité de résistance pouvant atteindre les -20°C ou -25°C, sur toute la plante qui peut aller jusqu’à 3m de hauteur maximum.

C’est un palmier qui commence aussi à faire son chemin parmi les tendances européennes. Cest dailleurs le seul qui est à même de sadapter au climat en France. Attention, il y a tout de même des normes à respecter pour réussir une plantation de palmier porc-épic.

Vous aurez besoin d’un sol riche et frais et surtout parfaitement drainé. Préférez un emplacement à mi-ombre pour protéger à la fois votre palmier de la lumière directe du soleil et du vent.

Le Jubaea Chilensis ou le cocotier du Chili

Le cocotier du Chili : cest ainsi que lon peut également appeler le Jubaea Chilensis. Ne vous y trompez pas ! Il s’agit d’une autre variété de palmier à part entière. Il fait aussi partie de ceux qui résistent à une température de -15°C.

C’est une variété assez imposante. À maturité, il peut atteindre les 5m de longueur avec des feuillages qui se trouvent tout au bout du tronc. Il peut également proposer des fleurs entre le mois d’avril et mai, outre la verdure qu’il vous propose toute l’année.

À savoir que le Jubeae Chilensis apprécie aussi bien le soleil que les emplacements à mi-ombre. Afin que votre massif survive parfaitement au froid et se développe bien, optez pour un substrat neutre et bien drainé. Cette règle s’applique aussi bien pour une mise en pot qu’au sol.

Le Brahea Armata ou le palmier bleu du Mexique

Effectivement, le Mexique propose énormément de variété de palmier résistant au froid. Parmi les plus tendance, il y a aussi le Brahea Armata ou le palmier bleu. Pour information, ce dernier peut rester en bonne santé, malgré un hiver de -12°C.

Son nom commun « le palmier bleu du Mexique » ne ment pas. Alors que les autres variétés de palmier ont des feuillages verts, celui-ci propose une variante bleue grise.

Ses feuilles rigides en forme d’éventail trônent fièrement au sommet d’un tronc d’arbre plus ou moins imposant. Ce qui en fait une touche d’originalité idéale pour votre espace extérieur.

À mettre au sol ou en pot, le Brahea Armata est simple à utiliser pour l’aménagement d’extérieur. Il vous suffit dun sol neutre et sec, bien exposé au soleil et bien drainé afin que les semis se développent facilement et rapidement.

Préférez les débuts de plantation au printemps de préférence. Cela augmente les chances de réussite de votre projet.

Le Trachycarpus Wagnerianus : le palmier nain du Japon

Enfin, pour une variété de palmier résistante au froid, on peut également vous proposer le palmier nain du Japon ou Trachycarpus Wagnerianus.

Comme son nom l’indique, c’est une variante de petite taille qui s’adapte aussi bien aux petits balcons qu’aux grands espaces extérieurs. Dans un cas, préférez une plantation en pot, dans l’autre, une mise au sol direct.

Cette espèce se caractérise par ses feuilles rigides et de petites tailles en forme de palme, ainsi que son tronc de 60cm de diamètre maximum. Elle porte parfaitement son nom de « palmier miniature ».

Elle peut supporter une température de -17°C maximum, dans un sol nature, bien drainé, à l’abri du vent et du soleil. Comme les autres variantes de palmier, celle-ci n’apprécie pas les excédents d’eau, aussi faites attention pendant les séances d’arrosage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star