Tout savoir sur la plante grimpante : la passiflore

Colorée, stylée, et simple à planter, la passiflore peut être une alliée idéale pour l’aménagement de votre espace extérieur.

C’est une plante grimpante qui peut servir à la fois de brise-vue sur une terrasse ou un balcon, ou pour donner un peu plus de volume et d’originalité à votre espace extérieur. Retour sur tous les bons conseils à connaître sur la plantation et l’entretien de cette espèce.

La passiflore : kézako

Pour commencer, en apprendre davantage sur votre plante peut être très utile. Au-delà du fait que ce soit une variété grimpante, qu’est-ce que réellement la passiflore ?

  • Description technique de la passiflore

De son nom scientifique Passiflora Caerulea, la passiflore est une plante grimpante qui s’est invitée depuis quelques années dans l’aménagement extérieur des résidences françaises.

Que vous ayez une grande maison avec un jardin XXL ou un appartement avec un petit balcon, c’est la plante ornementale que vous ne devez pas minimiser.

Elle fait notamment partie de la famille des passiflorcées. Elle existe en différentes versions. Certaines sont de types vivaces, cest idéal comme brise-vue, et dautres sont annuelles, pour apporter de la couleur et de la gaité dans votre espace extérieur simplement. 

  • Description physique de la plante

Cette plante grimpante peut atteindre les 10 m de long, au minimum. Elle peut être extrêmement envahissante.

Ce qui ne l’empêche pas d’être l’une des préférés des Français. Et pour cause, elle propose une fleur pour le moins originale et colorée en blanc et bleu pourpre. C’est une bonne alliée pour apporter de la personnalité à votre espace extérieur.

À savoir que, en plus de ses fleurs, cette plante peut également produire des fruits jaunes orangés qui sont comestibles. Encore une raison pour l’inviter dans votre jardin.

  • Origine de la passiflore

Même si la passiflore s’est invitée depuis des années dans l’aménagement des espaces extérieurs français, d’origine, elle nous vient d’Amérique du Sud.

Il faut dire qu’elle est capable de se développer dans n’importe quel type de sol. Ce qui en facilite grandement sa plantation et son entretien. Elle tend à séduire les jardiniers amateurs surtout.

  • Saison de floraison de la passiflore

En choisissant cette plante, vous pouvez profiter d’une fleuraison en été. Profitez de ses fleurs entre juillet et octobre. Du moins, c’est le cas si vous commencez à temps la plantation au printemps.

  • Les différentes variétés les plus usitées en France

Dans les faits, la passiflore existe en plus de 400 variétés différentes sur le marché. Bien évidemment certaines sont plus prisées que d’autres pour l’aménagement extérieur en France.

Tel est le cas par exemple de la Passiflora Caerulea Eden, qui est la plus imposante ou encore de la Passiflora Caerulea Grandiflora, qui propose de grandes fleurs.

Si vous envisagez d’habiller votre véranda avec la passiflore, on vous conseille l’Amethyst avec ses fleurs de couleur pourpre et plus originale, ou encore l’Antioquiensis qui propose une couleur plus rose et plus douce.

Si vous avez envie de vivacité, optez pour le rouge de la Passiflora Coccinea. Sachez que la variété « fruit de la passion » ou Passiflora Edulis est également une grande tendance en France pour l’aménagement des petits espaces.

En soi, vous avez encore dautres alternatives sur le marché. Demandez conseil à vos revendeurs et aux professionnels si vous êtes novices en jardinage et plantation, pour être sûr d’avoir la bonne plante pour la bonne utilité.

  • Comment bien utiliser la passiflore dans votre jardin ?

Justement, au-delà du fait que ce soit une plante ornementale, à quoi peut aussi servir la passiflore ? Comme susmentionné, c’est une plante comestible. Ses fruits jaunes ont un gout assez acide et sucré, comme le fruit de la passion, mais en un peu plus petit.

Certains disent aussi que la passiflore est une plante médicinale. Apparemment, cest un excellent allié pour soigner les douleurs. Pour ce faire, vous devez la consommer sous forme de tisane.

Dans les espaces extérieurs, la passiflore est surtout connue pour être un excellent brise-vue et brise-vent pour assurer un maximum d’intimité sur votre terrasse ou balcon. C’est aussi une bonne alliée pour habiller les murs extérieurs de votre maison.

Elle vous aide à apporter du volume et de l’originalité dans votre jardin. Il est possible de la mélanger avec d’autres plantes. Après tout, la passiflore s’adapte à tous les types de sols. Ce qui vous simplifie grandement l’aménagement de votre espace extérieur.

Planter la passiflore : ce que vous devez savoir

Planter la passiflore n’est pas compliqué. Cest à la portée de tous les jardiniers, même amateurs. Pour autant, il y a tout de même des normes à respecter pour vous assurer un maximum de chance de réussite en la matière. Les voici :

  • Choisir le bon moment pour se lancer

Comme susmentionné, pour commencer la plantation de votre passiflore sous les meilleurs auspices, vous devez planter au printemps. Ceci vous assure une première saison de fleuraison en été.

À savoir : la passiflore est une plante qui se développe assez rapidement. Tout dépend de la manière dont vous l’entretenez.

  • Bien préparer le sol

Certains pensent à composter le sol avant de planter leur passiflore. Si tel est aussi votre choix, vous devrez ajouter du compost fréquemment au cours de la plantation afin de vous assurer que la plante ait tout ce dont elle a besoin pour parfaitement se développer.

On préfère le compost à lutilisation des engrais pour ce genre de plante. Il faut dire qu’elle est tout de même capable de se développer dans tous les types de sols. Il ny a donc pas besoin dajouter des produits chimiques ou artificiels dans votre terreau.

Quoique, de préférence, installez votre plante dans un sol légèrement riche en humus. C’est la condition idéale pour le bon développement de votre plante.

Il faut également savoir que la passiflore napprécie pas les excédents deau et dhumidité. Aussi, que ce soit pour une plantation en pot ou directement au sol, vous devez vous assurer avoir un bon système de drainage dans le sol avant de mettre en place votre plante.

  • Le meilleur emplacement pour la passiflore : lequel est-ce ?

Sachez que votre passiflore a besoin dune parfaite exposition au soleil pour bien se développer. C’est un détail à prendre en compte quand vous la plantez. Généralement, les professionnels préconisent une exposition plein sud.

Dans les faits, cest une plante qui sadapte à tout et qui est très facile à planter. Ce qui séduit d’ailleurs les amateurs et les novices en jardinage. Elle s’utilise aussi bien sur les terrasses et balcons que dans le jardin. Elle sadapte à tous les projets daménagement dextérieur que vous avez.

Les différentes techniques de plantation et de multiplication de cette plante

À savoir que la passiflore peut se développer de différentes manières. Ce peut être par semis ou bouturage.

  • La plantation par semis

Le semis est la technique la plus facile. Elle est d’ailleurs celle la plus prisée pour la plantation d’une passiflore. Néanmoins, elle peut prendre du temps.

  • Commencer au printemps

On insiste sur ce point : la plantation dune passiflore doit commencer au printemps. La raison en est que vous bénéficiez en cette saison des meilleures conditions climatiques pour permettre à la plante de bien s’enraciner dans le sol. Cela lui octroie de bonnes bases pour bien se développer par la suite.

  • Planter les graines à quelques centimètres de la surface

Ne vous contentez pas de mettre les graines sur le sol. Créez un trou dune certaine profondeur avant dy mettre votre semis. C’est important pour l’enracinement.

Pensez notamment à laisser les graines tremper dans de l’eau pendant une journée avant la mise au sol.

  • Bien arroser par la suite

Après quoi, vous tassez le sol et arrosez par la suite. À savoir que la passiflore a besoin dassez deau pendant les premières phases de son développement. Vous devez donc être minutieux.

  • Où trouver vos semis ?

Afin de trouver vos semis, la meilleure solution consiste à s’adresser aux revendeurs professionnels. Ils peuvent mettre à votre disposition différentes variétés de passiflores que vous pouvez d’ailleurs mélanger si l’envie vous en prend.

Les quelques grammes ne coutent que quelques euros. De plus, vous bénéficiez de conseils en plus pour assurer la réussite de votre plantation.

  • La plantation par bouturage

Pour avoir des fleurs plus rapidement sur votre passiflore, vous pouvez également opter pour le bouturage.

  • Bien choisir vos boutures

Pour procéder à un bon bouturage, vous devez commencer par choisir la bonne bouture. C’est une tige que vous tirez d’une passiflore originale. Ce peut être de celle de la plante de votre voisin par exemple. Vous aurez exactement la même variété dans votre jardin.

La bouture doit faire dans les 20 cm de long. Elle doit être saine et robuste afin de garantir la réussite de votre plantation. Vous devez la préparer avant de la mettre au sol.

  • Comment préparer vos boutures ?

La préparation dune bouture consiste à enlever les feuilles et les boutons qui ornent la tige. Ne garder que celles qui sont au sommet.

Pensez également à légèrement entailler votre tige pour faciliter l’enracinement.

Avant de planter votre bouture au sol, vous devez la plonger quelques instants dans une solution de bouturage. Cela permet de booster la production de motte une fois dans le sol.

  • Comment procéder au bouturage ?

Le bouturage dune passiflore se fait en pot. C’est plus simple ainsi d’entretenir la plante et d’accélérer la production de motte. Vous pouvez par la suite rempoter ou mettre au sol quand la plante a parfaitement grandi.

Une fois avoir passé quelques minutes dans la solution de bouturage, vous allez créer un trou dans le sol dont vous devez toujours assurer le bon drainage.

Placez votre bouture et arrosez légèrement. La bouture met quelques jours, voire des semaines, à se développer. Patientez quelques mois avant de rempoter ou de la déplacer au sol. C’est plus sûr.

  • La plantation en pot ou directement au sol ?

Comme il s’agit d’une plante qui peut tout de même se développer rapidement et être extrêmement envahissante, on préfère une plantation directement au sol.

Cela lui garanti assez de place pour parfaitement bien se développer. Si vous n’avez pas le choix, vous pouvez aussi utiliser un pot. Tel est le cas par exemple si vous comptez aménager un balcon.

Le type de terreau à utiliser et les conditions de plantation ne changent pas. Néanmoins, dans une plantation en pot, songez à choisir un contenant assez grand pour permettre à la passiflore de profiter de lespace. Le rempotage peut être utile au fur et à mesure que la plante se développe.

  • Le rempotage de la passiflore

On préconise un rempotage tous les 3 ans maximum. Préférez notamment de procéder à l’automne ou au printemps pour vous assurer un maximum de chance de réussite.

Pour cette démarche, vous devez mélanger le terreau de base et un nouveau substrat qui doit garder la même teneur en humus. C’est la garantie que votre plante continue à se développer correctement.

Inutile de préciser qu’au cours d’un rempotage, vous devez choisir un contenant plus grand que le précédent afin que la plante continue de profiter d’assez d’espace pour se développer et se nourrir.

Entretenir votre passiflore : ce que vous devez savoir

Comme toute autre plante, la passiflore nécessite aussi que vous lentreteniez pour quelle survive et se développe bien. Mais en quoi consiste réellement l’entretien de votre passiflore ? Voici quelques indications.

  • Tout sur l’arrosage de cette plante

Certes, la passiflore napprécie pas lhumidité. Raison pour laquelle vous devez installer un système de drainage dans le sol avant la plantation. Ce n’est pas une raison pour être avare en eau. Ce genre de plante nécessite un arrosage régulier. Vous devez notamment être plus généreux en été.

Pour l’arrosage pendant la saison des pluies, préférez vous fier à la météo. Sil pleut, inutile den rajouter au risque de provoquer certaines maladies.

  • Comment se passe le taillage de la passiflore ?

Le taillage de la passiflore consiste surtout à en limiter le développement. Préférez la taille après la saison de fleuraison. C’est plus sûr. Vous devez couper les branches les plus vieilles. Taillez-les de préférence à la moitié.

Pour des raisons desthétique, vous pouvez également enlever les feuilles ou les fleurs mortes de la plante. Vous aurez besoin d’un sécateur pour ce faire.

Il suffit d’un taillage par an pour bien entretenir et redonner de la vigueur à votre plante. Deux taillages sont possibles, à la rigueur.

Après la période de gel, si quelques tiges ou feuilles sont mortes, vous devez les enlever afin de permettre à la plante de bien repartir. Il est rare que la passiflore ne meure complètement après la saison froide.

  • Comment préparer vos plantes à l’arrivée du gel ?

La passiflore est une plante qui ne résiste qu’à une température de 10° minimum. Aussi, pour lui permettre de survivre au gel, vous devez bien l’y préparer. Par exemple, vous devez penser à buter le sol avant larrivée de la saison froide.

Si vous avez opté pour une plantation en pot, vous avez plus de chance de protéger votre plante. Il vous suffit de la rentrer si possible. 

  • Faites attention aux nuisibles et aux maladies de la passiflore

En plus, vous devez aussi faire attention aux nuisibles et aux maladies quand vous plantez et entretenez la passiflore. La mosaïque du concombre notamment est un ennemi très puissant de la passiflore. Il en est de même pour laraignée rouge et les cochenilles.

Pour minimiser les risques, faites notamment attention à bien drainer le sol et à éviter que les eaux ne stagnent à la racine de votre plante. Les professionnels peuvent vous conseiller quelques remèdes préventifs ou traitements pour ces maladies : la bouillie bordelaise et bien dautres encore.

  • Attention, la passiflore peut rapidement devenir envahissante

Attention toutefois, la passiflore peut rapidement devenir très envahissante. Vous devez donc faire attention à bien la tailler tous les ans, pour ne pas vous laisser submerger par cette plante. Sinon, il y a un risque qu’elle couvre et mette en péril la robustesse de votre mur par exemple.

Quand vous taillez, comme vous n’avez pas utilité des tiges que vous coupez, si elles sont saines et parfaites pour un bouturage, vous pouvez partager. Cela peut faire plaisir à votre entourage et évite de gaspiller des tiges saines.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour réussir votre plantation de passiflore. Il ne vous reste plus qu’à vous procurer des graines ou des boutures chez le voisin ou auprès des professionnels pour vous lancer.

Si vous respectez à la lettre les conseils susmentionnés, il n’y a aucune raison que votre plante grimpante ne survive pas. À vos terreaux, prêts, plantez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star