Comment procéder à l’aménagement d’un terrain en pente ?

Le fait que votre espace extérieur soit en pente ne doit pas être une excuse pour ne pas l’aménager. Vous pouvez très bien y créer un beau jardin, mais on comprend votre crainte : ce n’est pas si facile. Le travail qui vous attend n’est pas non plus le même : il est moins compliqué si vous avez une pente douce.

Pourtant, on peut très bien faire mille et une réalisations, que ce soit sur une pente douce ou une pente raide : on peut se permettre des vallonnements et des décors paysagers en relief.

Vous pouvez aussi mettre en valeur des plantes décoratives, avec les petites devant et les grandes derrière. Il suffit d’être ingénieux et créatif pour réussir cet aménagement. Les idées peuvent déjà fuser dans votre tête, il faut juste bien s’organiser.

Prendre connaissance du terrain

Certes, vous n’êtes pas un professionnel du jardinage ou des paysages, mais il faut passer par cette étape. Oui, vous savez déjà qu’on a ici un terrain en pente : cette information n’est pas suffisante pour déterminer le meilleur aménagement à faire.

Vous devez connaître l’exposition de cette pente, l’érosion due à l’écoulement de l’eau ou encore l’absence d’infiltrations. Il faut également voir si le terrain est sec ou pauvre.

Notez bien que :

Si la pente est inférieure à 8%, on peut encore parler de pente douce. Dans ce cas, il n’y a pas autant de risque de glissement de terrain. Le travail d’aménagement est plus simple

Si la pente fait plus de 8%, il s’agit d’une pente forte. Là, il est préférable de faire appel à un professionnel pour un diagnostic du terrain. Il vous donne la nature du terrain et aussi la profondeur du sol. Il peut également vous donner quelques conseils d’aménagements.

Deux solutions d’aménagements pour un terrain stable

Si votre terrain en pente est stable, vous avez deux solutions pour son aménagement. Vous pouvez travailler sur le terrain tel qu’il est sans modifier la pente ou créer des paliers successifs.

Si vous avez un grand terrain, il est également possible de faire une combinaison de ces deux aménagements avec sur une partie une terrasse et une partie en pente.

Il est à noter que la solution de garder le terrain tel qu’il est n’est pas vraiment adaptée si la pente est trop forte. En cas de pente trop forte, vous êtes obligé de faire des travaux de terrassement qui représentent un grand budget. Vous n’avez pas non plus beaucoup de choix pour ce qui est des plantes, car le sol peut être moins fertile.

En optant pour la seconde solution avec la création des paliers, vous choisissez une solution pratique. Il est plus facile d’accéder à chaque partie de votre jardin et le ruissellement de l’eau ainsi que l’érosion du sol sont réduits.

Créer des paliers représente d’importants travaux et ceci peut prendre du temps. Il est à noter aussi que les professionnels peuvent refuser ce type d’aménagement si la profondeur du sol ne le permet pas.

Entre les deux solutions, pour faire le choix, considérez la sécurité et l’accessibilité du terrain. Il faut également prendre quelques mesures de sécurité en plus, comme l’installation de garde-corps si vous optez pour la création de paliers successifs.

Pour l’accès, il est possible de faire un escalier avec une rampe ou des cheminements doux et praticables.

Aménager le terrain sans modifier la pente

Comme nous l’avons déjà évoqué ci-dessus, cette solution n’est valable que si la pente n’est pas trop forte et que si le terrain est stable. Vous pouvez alors vous permettre de créer un massif paysager en mosaïque.

Cela signifie transformer votre extérieur en vrai jardin de château, mais vous vous en doutez : pour y parvenir, il faut faire intervenir des professionnels.

Pour cet aménagement, vous ne devez pas oublier les plantes « couvre-sol ». Grâce à leurs appareils racinaires, elles permettent de renforcer la stabilité du terrain tout en limitant l’érosion.

S’il y a une infinité de plantes couvre-sol, vous devez prendre celles qui sont adaptées à la nature du sol dans l’espace que vous voulez protéger. Si le sol est caillouteux et calcaire, vous pouvez mettre en terre quelques pieds de lavande.

On dit bien quelques pieds : comptez au moins trois pieds par mètre carré pour ne pas avoir cette impression de trou entre les lavandes. Cette plante aux fleurs violettes embellit la pente tout en stabilisant le sol.

Si vous jugez que la pente est un peu forte, pensez à installer une bâche de plantation avant de l’habiller avec des plantes. Sur le marché, vous pouvez trouver un modèle biodégradable. Pour ce qui est de son habillage d’ailleurs, il est possible de prendre un rosier couvre-sol Emera.

Contrairement à ce que l’on peut croire, les rosiers ont des racines bien puissantes qui assurent une stabilisation optimale du sol. Il y a différents types de rosiers couvre-sols, mais l’espèce Emera se distingue par sa capacité à couvrir rapidement son lieu d’implantation.

Elle est également très florifère. Même si le rosier Emera se montre solide, il demande beaucoup d’entretien lors de sa première année.

On comprend que vous voulez avoir un jardin bien vert avec une belle pelouse. Sur un terrain en pente, c’est un peu compliqué : tondre le gazon n’est pas simple, car il est difficile de manipuler la tondeuse sur une pente.

Le gazon peut très bien pousser, mais les difficultés résident dans l’entretien. En alternative à la pelouse, vous pouvez opter pour des plantes apportent de la verdure et qui ne demandent pas autant d’entretien.

Pour cet aménagement, respectez les matériaux sur votre terrain. C’est-à-dire les matériaux qui ne gênent pas esthétiquement votre jardin. C’est le cas des pierres et des rocailles par exemple. Vous pouvez les mettre en valeur en constituant une petite rocaille naturelle.

D’ailleurs, ne les enlevez pas, car ils participent à la stabilisation du terrain. Près de la rocaille, vous pouvez mettre des végétaux comme les sédums, les eryngiums, les ibéris et les santolines.

Optez pour des plantes assez petites poussant en tapis ou en coussins. Si vous tenez à avoir des petits arbustes près de la rocaille, mettez-les en arrière-plan. Pour terminer cet aménagement, vous pouvez vous permettre une cascade ou un petit ruisseau.

Aménager le terrain en créant des paliers

Le but de ce second aménagement du terrain en pente est de niveler la pente de manière à constituer plusieurs niveaux successifs. Il faut créer ces paliers en perpendiculaire à la pente pour lutter contre l’érosion et l’écoulement de l’eau.

Pour la création des paliers, vous devez vous arranger à ce que leurs niveaux soient réguliers ou progressifs. Ne vous forcez pas non plus à faire quatre ou six paliers si la hauteur de la pente ne vous le permet pas.

Installez également un dispositif de soutènement pour maintenir chaque palier. Quand on parle de dispositif de soutènement, il peut s’agir d’un mur maçonné, d’un mur en pierres sèches ou d’une palisse de soutènement en bois.

Lors de la création des paliers, l’idéal est qu’ils soient un peu plus petits, car si vous faites de grands paliers, vous allez être obligé de faire de grands dispositifs de soutènement, ce qui va donner une impression d’oppression.

Dans l’optique d’embellir votre jardin en paliers, vous pouvez aussi utiliser le dispositif de soutènement comme support aux plantes grimpantes.

Pour le premier palier, celui qui est le plus proche de la maison est souvent destiné à la terrasse. Sur le second palier, vous pouvez constituer un jardin de plantes aromatiques ou  un jardin potager. Les derniers paliers sont consacrés au jardin d’ornement, à l’espace détente ou au verger.

Créer un espace zen

Que vous ayez optez pour l’aménagement en habillant la pente ou pour la création de paliers, vous pouvez aménager le terrain pour avoir un espace zen ou un jardin japonais.

La particularité de ce jardin réside dans le fait qu’il donne une impression d’un grand espace et surtout d’une imitation de la nature. On joue donc une asymétrie équilibrée.

Ceci dit, vous pouvez créer des paliers de tailles différentes, mais vous devez vous arranger pour disposer des objets qui attirent le regard à chaque niveau. Adoptez également différentes plantes pour créer un contraste. Vous pouvez vous permettre aussi de planter des monticules pour avoir une saisie du mouvement.

Dans un jardin japonais, on a un caractère éphémère de la nature avec la succession des floraisons et le changement de couleurs des feuilles.

Les plantes que l’on retrouve souvent dans ce type de jardin sont les azalées, les camélias, les rhododendrons, les cerisiers, les magnolias et les amandiers à fleurs. Il ne faut pas non plus oublier la zone dédiée à la contemplation et les cascades.

Le cheminement et l’accès au jardin en pente

Même si  ce n’est pas tous les jours que vous gambadez dans votre jardin, il faut penser en amont aux cheminements et aux accès. Vous allez être obligé d’accéder à chaque recoin de votre jardin pour l’entretien des plantes par exemple.

Si vous avez opté pour l’aménagement en palier, il faut créer un escalier. C’est aussi la solution la plus adaptée si la pente est trop importante.

En cas d’une pente faible, il est possible d’aménager entre les massifs paysagers un cheminement doux, en lacet. Quel que soit le cheminement que vous avez choisi, il faut le faire serpenter. Vous pouvez même le faire apparaître et disparaître en fonction de vos envies.

Le potager sur le jardin en pente

Si vous avez aménagé le terrain de manière à créer des paliers, vous avez un espace plat pour vos légumes. Cependant, c’est un peu plus compliqué si vous avez décidé de garder la pente. Vous devez créer des clôtures et trouver un moyen pour retenir la terre.

Pour ce faire, il n’y a rien de plus simple que les plessis qu’on utilise pour la construction de plates-bandes surélevées. Vous pouvez les construire à partir d’échalas que vous retrouvez facilement dans les magasins de jardinerie.

Il est également possible de faire des plessis avec des branches de noisetier ou de châtaignier. Une fois vos plessis conçus, installez-les en perpendiculaire du sens de la pente.

Il est également possible de créer des terrasses à cet espace potager. Vous pouvez construire des murets avec des pierres récupérées et faire des banquettes de terre horizontales. Pour la constitution du muret en pierre, vous pouvez prendre de la pierre taillée, des moellons, de la pierre reconstituée ou même du béton.

Une fois que votre potager prend forme, vous pouvez choisir des légumes faciles à cultiver. Ces derniers ne demandent pas autant de soins : il faut tout simplement les arroser régulièrement.

Parmi les légumes faciles à cultiver, on peut citer entre autres les carottes, les pommes de terre, les laitues, les épinards, les radis, les potirons, les concombres, les courgettes, les tomates et les poireaux.

Si vous avez la main verte, vous ne devez pas non plus avoir de difficultés à faire pousser les haricots et les petits pois. Dans un coin de cet espace potager, vous pouvez également cultiver de la citronnelle, du persil frisé, de la ciboule, de la coriandre ou encore de la menthe.

Même si vous avez un grand espace potager, ne vous obligez pas à le remplir. Limitez-vous à quelques légumes en petite quantité. Vous pouvez ainsi leur apporter le maximum d’attention pour avoir de belles récoltes.

Le coin détente dans le jardin

Si vous n’avez pas touché à la pente pour cet aménagement, vous êtes obligé de niveler le terrain dans la zone dédiée au coin détente, pour pouvoir installer votre mobilier d’extérieur.

Il est à rappeler qu’à l’espace détente, vous pouvez vous détendre, faire une petite sieste, vous installer pour lire un livre ou recevoir des membres de la famille ou des amis.

Pour donner vie à cet espace, vous devez commencer par choisir un salon de jardin avec des coussins moelleux et épais.

Pour ce meuble, vous n’êtes pas obligé de prendre le modèle en résine tressée, qui certes est tendance, mais vous pouvez vous permettre un modèle en rotin, en bois, ou en bambou.

Les coussins moelleux et épais ne suffisent pas pour créer une atmosphère cocooning. Il est aussi conseillé de prendre un tapis d’extérieur. Complétez la décoration grâce à quelques poufs. Si votre budget vous le permet, vous pouvez installer un revêtement au sol, en bois par exemple.

Pour vous protéger du soleil, vous pouvez opter pour une voile d’ombrage. Pour son installation, vous pouvez avoir recours aux grands arbres de votre jardin ou à des mâts d’attaches spécifiques.

Il est également possible de faire construire une pergola qui est une solution durable. Votre coin détente dans le jardin se dessine, mais pour le côté détente, n’oubliez pas le hamac ou le lit de jardin.

Ne pas oublier l’éclairage

Vous ne devez en aucun cas négliger l’éclairage, surtout si vous possédez un grand jardin. Certes, le potager n’a pas besoin d’être éclairé, mais quelques sources luminaires éparpillées dans l’ensemble du jardin, notamment dans le coin détente, le long de l’escalier ou des cheminements et de l’allée, est une très bonne idée.

Si votre jardin n’a pas d’installation électrique importante, vous pouvez opter pour les luminaires nomades et autonomes que vous pouvez poser là où vous voulez.

Il est par exemple possible de prendre de petites lanternes solaires. Ces dernières se rechargent dans la journée et s’allument la nuit avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 150 heures.

Pour l’éclairage, pensez à plusieurs sources luminaires. Vous n’êtes pas obligé d’installer une dizaine d’éclairages fonctionnels : à certains endroits, un éclairage d’ambiance ou un éclairage d’appoint suffit. Vous pouvez également adopter des pots de fleurs LED ou un pouf lumineux pour éclairer votre jardin ou l’espace détente.

Aménager un jardin en pente : faire appel à des professionnels

Si vous ne voulez pas vous casser la tête avec l’aménagement de votre jardin en pente, vous pouvez contacter des professionnels.

Vous avez le choix entre un paysagiste concepteur et un entrepreneur du paysage. Le paysagiste concepteur s’y connaît plus dans la conception, autrement dit, il se limite aux dessins. L’entrepreneur du paysage, lui, part de ces dessins pour créer le jardin.

Au cas où vous faites appel à un paysagiste concepteur, il va se limiter à sa spécialité et va vous rediriger vers d’autres professionnels pour la réalisation. L’entrepreneur du paysage peut se charger intégralement de l’aménagement en commençant à dessiner avec vous jusqu’à la réalisation.

Vos recherches peuvent également vous mener vers des coachs en jardinage. La plupart d’entre eux sont des professionnels du jardinage et de l’aménagement d’extérieurs. Grâce à leur casquette de coach, leur travail se limite aux renseignements et aux conseils.

Ils peuvent donc vous aider à donner une image du jardin qui vous fait envie et vous proposent des solutions, mais ils n’entrent pas dans la réalisation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star